Titre : La survie des intermédiaires face au circuit court : le cas des grossistes en Fruits et Légumes

Cet article traite du phénomène de désintermédiation posé du point de vue de la survie des organisations. Plus précisément, il analyse la remise en cause de l’existence des grossistes dans la filière fruits et légumes au moment de la plateformisation de la grande distribution. .C’est la théorie néo-institutionnelle -pour laquelle la problématique de survie est centrale (Meyer & Rowan, 1997) -qui constitue le cadre théorique de ce travail. Cette approche conçoit la survie d’une organisation selon sa conformité aux pressions institutionnelles que Scott (2001) propose de décliner à travers les dimensions régulatrice, normative et cognitive. Ce sont ces trois piliers institutionnels qui servent de grille de lecture pour l’analyse qualitative du champ organisationnel (Di Maggio & Powell, 1983) des grossistes à services complets en fruits et légumes (Gasc en F&L). Cette analyse est ensuite illustrée par les choix et les actions spécifiques d’Orchade (le leader de ce champ). Notre travail propose de discuter plusieurs aspects de la désintermédiation puis d’une nouvelle intermédiation de la filière F&L. En premier lieu, il met en évidence le rôle dominant du pilier institutionnel «régulateur» qui en générant de nouvelles pressions sur les prix, contribue à la remise en cause de l’activité de Gasc en f&l. En second lieu, ce travail permet de montrer comment le pilier institutionnel «normatif», via de nouvelles pressions sur la qualité, agit pour permettre à certains Gasc en F&L de se développer et de conquérir ainsi une nouvelle légitimité. Au final, cette recherche permet de souligner l’intérêt d’une lecture sur la base des trois piliers de la théorie néo-institutionnelle pour comprendre le phénomène de désintermédiation. Tout en soulignant les connexions entre ces trois piliers, cette recherche met aussi en évidence la possibilité pour l’un de ces piliers de jouer un rôle prédominant à certain moment de l’évolution de l’environnement. Enfin, cette communication est aussi une contribution originale pour le champ de la distribution, car elle permet d’approcher le phénomène d’intermédiation du point de vue de l’intermédiaire B to B lui-même et non pas du point de vue des producteurs / fournisseurs / fabricants ou des clients.

Auteur(s) de l'acte

Michel

Colloque

Colloque 2013 – Paris

Mots-clés

Grossiste survie environnement institutionnel légitimité

Document de la publication

Télécharger le document de la publication (clic droit sur le lien, puis "Enregistrer sous")

Recherche

Menu principal

Haut de page