Normes et pratiques marchandes dans le commerce alimentaire : l’exemple de Tours au 18 e siècle.

L’alimentation au 18e siècle est encore marquée par la pénurie. Le commerce alimentaire est l’objet d’une attention toute particulière. Trois forces régulatrices sont à l’œuvre: la police, les communautés de métiers et le consommateur lui-même, prompt à reprendre la fidélité donnée à son marchand. Le marché est très réglementé: les temps, les espaces et les prix sont fixés. Paradoxalement, les autorités sont clémentes envers les contrevenants, soucieuses de préserver l’approvisionnement de la ville, elles hésitent à punir trop fermement les marchands.

Auteur(s) de l'acte

VILLERET Maud

Colloque

Colloque 2011 – Roubaix

Mots-clés

commerce alimentation réglementation fraude histoire

Document de la publication

Télécharger le document de la publication (clic droit sur le lien, puis "Enregistrer sous")

Recherche

Menu principal

Haut de page