Le marketing sensoriel du point de vente : pour un modèle intégrant les inférences d’intention de manipulation

Cet article s’intéresse à une réaction cognitive à l’atmosphère encore peu abordée dans la littérature : les inférences d’intention de manipulation. L’hypothèse centrale de cette recherche suggère que le consommateur décode l’atmosphère du point de vente comme un outil de manipulation de son comportement d’achat contrôlé par le distributeur. Sur la base (1) d’une expérimentation menée au moyen de scénarios et (2) d’un modèle d’équations structurelles, les conséquences de ces inférences sur le comportement du consommateur sont décrites. Des recommandations pratiques s’ensuivent à destination des praticiens et des chercheurs.

Auteur(s) de l'acte

LUNARDO Renaud

Colloque

Colloque 2009 – La Rochelle

Mots-clés

atmosphère Inférences d’intention de manipulation Intégrité Attitude

Document de la publication

Télécharger le document de la publication (clic droit sur le lien, puis "Enregistrer sous")

Recherche

Menu principal

Haut de page