Culture de consommation et distribution à Paris au XVIIIe siècle

Au XVIIIe siècle, la capitale connaît une vive accélération des échanges, qui repose sur plusieurs stimulants : la domination des marchés intérieurs, l’augmentation des échanges internationaux, le développement industriel, la puissance du profit, l’accumulation des capitaux, la hausse de la demande liée à la croissance démographique et à l’enrichissement d’une partie de la population, l’éclat culturel, l’innovation marchande et la vogue des « articles de Paris »… La capitale est marquée par le marché du luxe, mais plus globalement par une culture nouvelle de la consommation que révèlent la diffusion du demi-luxe, la multiplication des boutiques et l’essor de la presse commerciale.

Auteur(s) de l'acte

COQUERY Natacha

Colloque

Colloque 2011 – Roubaix

Mots-clés

commerce au XVIIIe siècle Culture de consommations emplacement commercial

Document de la publication

Télécharger le document de la publication (clic droit sur le lien, puis "Enregistrer sous")

Recherche

Menu principal

Haut de page