Critiques de la consommation et pratiques consuméristes : La réduction de la dissonance par les justifications externes du comportement

La critique de la consommation (« surconsommation », « société de consommation ») est de plus en plus présente dans l’esprit des individus, qui s’approprient et relaient un discours ambiant véhiculé par les médias, certains politiques et de plus en plus d’associations ou ONG. Ils n’en demeurent pas moins consommateurs et cette appropriation ne se traduit pas visiblement en actes. L’objet de cette recherche est d’explorer, par le recours à la théorie de la dissonance cognitive et une analyse thématique des discours de consommateurs, les stratégies mises en œuvre par ces derniers pour concilier leurs convictions critiques et leurs comportements consuméristes. Les résultats soulignent également les justifications externes mobilisées par les consommateurs pour concilier comportements et discours. Finalement, les implications managériales pour la distribution sont présentées.

Auteur(s) de l'acte

Séré de Lanauze Gilles
Siadou-Martin Béatrice

Colloque

Colloque 2010 – La Rochelle

Mots-clés

théorie de la dissonance cognitive justifications externes consommation stratégies de distribution

Document de la publication

Télécharger le document de la publication (clic droit sur le lien, puis "Enregistrer sous")

Recherche

Menu principal

Haut de page