Concurrence verticale industriels-distributeurs : stratégie des acteurs et évolution du droit

Guerre des prix dans les linéaires sur les marques nationales et internationales, poursuite de la concentration des groupes de distribution alimentaire, notamment pour se qui concerne les achats, entente des industriels concernant les MDD pour mieux affronter les centrales d’achat, plusieurs avis de l’Autorité de la concurrence rendus récemment, loi ALUR ( 2014) et loi Macron (2015) comportant un volet distribution…l’actualité montre que la concurrence verticale entre les industriels et les grands groupes de distribution alimentaire est exacerbée dans un contexte de morosité économique. La bataille est rude pour le partage de la rente. Alors que la loi LME (2008) avait réintroduit la liberté de négociation entre fabricants et distributeurs, le droit tente de suivre les innovations constantes dans les pratiques des acteurs, afin de corriger les déséquilibres dans le pouvoir de négociation. Après avoir rappelé les cadres théoriques permettant de comprendre les relations dans le canal de distribution, la communication se propose de faire le point sur les évolutions du droit concernant la concurrence verticale entre industriels et distributeurs.

Auteur(s) de l'acte

Chanut Odile

Colloque

Colloque 2015 - Paris

Mots-clés

relation industriels distributeurs concentration urbanisme commercial négociations commerciales Autorité de la concurrence CEPC droit et stratégie

Document de la publication

Télécharger le document de la publication (clic droit sur le lien, puis "Enregistrer sous")

Recherche

Menu principal

Haut de page